La nez vert serf de la PIF !

Clown is ta NewSanniv

La PIF a eu un an ce 11 novembre 2014 ! Quand même, ça se fête ! Surtout que quelques jours avant, des clownpain-ine-s se sont trouvé-e-s en garde à vue pour violence sur agent, et l’un a même été condamnez pour ça [bientôt vous aurez droit au récit des concernés] ! Nous, les clowns, violents ? Y en a qui écoutent trop les médias… On a pris ça pour un appel, donc on s’est rassemblé et on est sorti faire la fête. Il y avait plein de gens pour nous accueillir ! Les chrétiens qui fêtaient St Martin étaient ravis de danser avec nous ! Par contre, ceux qui fêtaient l’armistice et tous ceux qui sont morts à cause de leur patrie, ils étaient moins joyeux… Lisez un peu ce que ça donne :

Pas drôle

Les participants à la cérémonie du 11 Novembre à Tours ont eu la surprise de se retrouver nez à nez avec des clowns sur les marches de l’hôtel de ville. Les “ Clowns désobéissants tourangeaux ”. Ces contestataires anars, pas méchants, avec enfants et chiens pour certains, poussaient la chansonnette et grattaient leur guitare sous le regard noir des policiers municipaux. Ils mimaient le salut du soldat, se foutaient gentiment de l’armée, interpellaient les anciens combattants. Antimilitariste, on peut l’être. Contre les guerres, il faut l’être. Mais hier, les clowns tourangeaux n’étaient pas drôles. Il y a comme cela des journées à ne pas mettre son nez (rouge) dehors.

Olivier Pouvreau, La nouvelle république

armée
On n’a pas pu ne pas répondre :

Monsieur,

Le mardi 11 novembre était une date fort attendue chez les clownistanais, plus particulièrement chez la CIRCA ( Clandestine Insurgent Rebel Clown Army, ou l’Armée des clown clandestine, insurgée rebelle). Cette date marquait, non seulement l’anniversaire de la PIF (pitres internés de force), brigade de clowns Tourangeaux, créée pour apaiser les tensions de la marche au flambeau du bloc identitaire, manifestation lancée par Vox Populi, association fasciste qui a été depuis dissoute, avec la marche au poireau. Elle marquait également les cent ans du « début » de la guerre, bien qu’en réalité il s’agisse de la signature de l’armistice, donc fin de la guerre, mais aussi l’occasion pour faire un rassemblement inter-brigade de l’Art-neZ des clowns.

Nous n’agissons QUE dans la dérision, le 22 février nous voulions un Astroport à Nantes, plutôt qu’un aéroport, à Sivens, un lac pour se baigner et manger du popcorn, aussi, nous nous sommes dit que ce jour du 11 novembre était le jour le plus opportun pour effectuer notre coming-out sur Tours. D’autant plus que nous souhaitions déclarer la Gaie Guerre à la fRance et ses Farces des Lords, en dénonçant les violences étatiques et les abus de pouvoirs qui ont été commis sur nos clowndats lors des manifestations récentes à Toulouse ou Albi. A ce sujet, il serait d’ailleurs bienvenu que vous publiez des articles, neutres évidemment, concernant ces personnes qui ont été accusés (à tort, puisque nos seules armes sont l’amour et la dérision) de violences sur des policiers.

A aucun moment nous ne nous sommes moqués de l’armée, contrairement à ce que vous affirmez dans votre article.

Pour relater les faits : après avoir gaiement animé le rassemblement antimilitariste sur la place des Tanneurs, nous avons rejoint l’Hôtel de Ville, en tramWay (et nous avons d’ailleurs donner des tonnes de sourires à des personnes grisées par cette journée morose et récolté pour cela tout autant, voire plus, de « merci d’être là, de nous faire rire », de « continuez »). A l’Hotel de ville nous voulions nous mélanger au public pro militaire et autres pour, d’une part éclairer les personnes sur nos actions, nous montrer un peu (et oui, nous voulons aussi défiler !!!) et surtout, participer au gouter et discuter un peu avec ces personnes, gradées ou pas, pour comprendre ce qui les motive et leur faire part de nos motivations à nous! Or, vos Farces de l’ordre nous ont barré la route, nous disant que le buffet était réservé aux enfants et que nos enfant (3 et 6 ans) pouvaient eux entrer non accompagnés et se restaurer. En passant, oui, deux enfants étaient présents sur place, ainsi que deux chiens, serions nous mis en cause d’avoir des enfants ou des chiens ??? Vous auriez peut-être préféré que nous les laissions seuls pendant cette journée, ou peut-être, et c’est en tout cas ce qui parait dans vos propos, il serait préférable que nous ne nous reproduisions pas, puisque nous ne semblons pas aptes à éduquer nos enfants ?

Sur la journée nous avons bien rit, et fait rire plus d’un passant. L’officier le plus gradé qui, lui, dans toute sa bienveillance, a pris le temps de discuter avec nous, nous a félicité sur notre manière de manifester et nous a dit (si la mémoire est bonne) « vous pouvez manifester comme cela autant que vous voudrez à Tours ».

Par ailleurs, vous nous qualifiez « d’anar »… Avez-vous posé la question de l’orientation politique à un seul de ces clowns pour pouvoir affirmer cela ? bien que, même si cela ait été fait, sans vous rappeler des règles déontologiques, il est tout à fait inopportun de qualifier un groupe de personnes en ne se référant qu’aux dires d’une seule…. Ceci dit, dans ce groupe de clowns, vous pouvez trouver, de manière non-exhaustive : un étudiant en sociologie, un en art du spectacle, un service civique, un enseignant… et de manière générale, dans toutes les brigades de fRance et de navarre, vous trouverez une représentation de la population qui n’a rien d’anarchique, tout au plus, vous trouverez des personnes qui, face à un monde qui marche sur la tête (il est fort le monde, moi même je n’y arrive pas…), ont choisi l’amour et l’humour comme mode d’action pour tenter, à notre échelle (qui est plutôt grande !!) de faire évoluer ces choses-là. N’oublions pas qu’en ce moment les manifestants anars sont plus vus comme des voyous, casseurs, lanceurs de pierre. Ce qualificatif nous discrédite énormément…

Cela dit, nous, membre de l’Armée Clownistanaise, ne voulons en aucun cas blesser par nos actions mais plutôt engagez la réflexion et de la discussion, donc pour cela pourriez-vous nous faire part des journées à ne pas mettre son nez (rouge) dehors, même si, si vous aviez été un poil plus observateur, vous auriez remarqué que certains nez étaient : blanc phosphorescent, jaune, violet…

J’espère avoir ajouté le fond du tableau que vous avez peint.

Nous restons à votre entière disposition si vous voulez nous poser des questions et faire un article qui soit juste et qui éclaire réellement l’opinion public, rôle clef des médias, qualifiés de 4ème pouvoir si ne m’abuse, n’en abusez donc pas à votre tour pour relater des choses discriminantes non fondées, ou seulement basées sur vos opinions personnelles… ne rabaissez pas le rôle de vos collègues, les discussions de réseaux sociaux et de café de comptoirs n’ont pas leurs place dans les journaux.

Cordialement, Amour, hUmour, biSoux et KalinS

Le Mini-Sphere de la PropasGlande

Et en bonus, un article des copain-ine-s de la Rotative ! Merci à eux-elles !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>